POEMES SUR LES 4 SAISONS

I.  Le printemps et l'été

 

42.  LA NOCE DES OISEAUX

 

Les arbres se sont habillés de couleurs pastels,
Jonquilles, crocus ont bravé la fraîcheur du temps,
Que déjà, les oiseaux publient leurs noces dans le ciel.
Neiges et froidures sont parties : " vive le Printemps ! "

 
Immense symphonie, où des millions de fleurs,
Se mélangent en un jour, aux bourgeons de velours
D'un coup de baguette magique : le ciel sort ses couleurs
Pour éblouir nos yeux, il devient troubadour.

 
Dans un ballet de cabrioles fantastiques
Les oiseaux dansent, s'accouplent et préparent leur nid,
Guidés par une force invisible et mystique,
Leur chant monte en hommage : au Maître de Symphonie.

 
Les oiseaux se sont embrassés sur les branches,
Et des angelots coquins ont ajusté leurs flèches...
Etrange ! tout ce que le Printemps en un jour change !

 
Les arbres se sont habillés de couleurs pastels,
Tandis que sous leurs branches les amoureux de mèche,
Se content fleurette quand roucoulent les tourterelles.

(Jean-Claude Brinette)

  Nouveau : la version animée PPS de Jacqueline Zauli :
Animation : La noce des oiseaux
(Cliquez sur le lien pour démarrer l'animation) 

 

Le jardin de mes grand-parents au printemps

 

43.  Le Printemps  - (Charles d'Orléans 1391-1465)

Duc d'Orléans et père de Louis XII. Exilé en Angleterre lors de la défaite d'Azincourt,
il passa 25 années en captivité. De retour à Blois, sa cour devint un centre de poésies.

 

Le temps a laissé son manteau
De vent, de froidure et de pluie                    
Et s'est vêtu de broderies,
De soleil luisant, clair et beau
 
Il n'y a bête, ni oiseau
Qu'en son langage ne chante ou crie
Le temps a laissé son manteau
De vent de froidure et de pluie

 
Rivières, fontaines et ruisseaux
Portent en livrée jolie
Gouttes d'argent, d'orfèvrerie
Chacun s'habille de nouveau

 

Le sacre du printemps

Nouveau : la vidéo "du Printemps"  
par Jean-Claude Brinette et la musique de Vivaldi
Vidéo : Le Printemps
(Cliquez sur le lien pour démarrer la vidéo et ouvrez
l'image en plein écran pour mieux l'apprécier) 

 

44.  Premiers signes du Printemps  -  (Théophile Gautier)


1.
Tandis qu'à leurs oeuvres perverses          
Les hommes courent haletants,
Mars, qui rit malgré les averses
Prépare en secret le printemps.

 
2.
Pour les petites pâquerettes
Sournoisement, lorsque tout dort,
Il repasse les collerettes
Et cisèle des boutons d'or.

 
3.
Dans le verger et dans la vigne,
Il s'en va, furtif perruquier,
Avec une houppe de cygne
Poudrer à frimas l'amandier.

 
4.
Tout en composant des solfèges,
Qu'aux merles il siffle à mi-voix,
Il sème aux près les perce-neige
Et les violettes aux bois.

 
5.
Sous l'herbe, pour que tu la cueilles,
Il met la fraise au teint vermeil,
Il te tresse un chapeau de feuilles
Pour te garantir du soleil.
6.
Puis, lorsque sa besogne est faite,
Et que son règne va finir,
Au seuil d'Avril tournant la tête,
Il dit " Printemps, tu peux venir ! "

(Emaux et camées)

 
 
Une rivière des Vosges en été

 
45.  L ' ETE   (Les 4 saisons suite : l'été)
 

Un sphinx m'a dit bonjour de ses ailes de velours.
La libellule s'envole sur les berges de roseaux,
Tandis que l'alouette égrène son chant d'amour
Réveillant dame chouette qui bougonne en sursaut.

 
Maman chevreuil présente son fils tout tacheté
A la forêt, tandis que le roux martin-pêcheur
Donne une leçon d'envol à sa dernière couvée,
Perchée au bord du nid, elle tremble de tout son coeur !

 
Dans la plaine irradiée, le soleil monte au zénith,
Obligeant les animaux à chercher de l'ombre
Dédaignant la mare où les grenouilles vous invitent,
A venir les rejoindre dans les belles eaux profondes...
 
Une chaleur étouffante règne au milieu des terres
Quand une brise soudaine prosterne tous les blés,
Un éclair précède le grondement du tonnerre.
Un orage se prépare, il faut tout rassembler.

 
Soleil qui nourrit et fait grandir toutes choses,
Complice de nos vacances, tu remplis notre vie,
D'instants merveilleux qui changent la vie en rose,
Au lieu du quotidien qui trop vite resurgit.

 
Les plages sont désertes, c'est la fin de l'été,
Vacanciers et flâneurs sont retournés en ville :
L'âme débordant d'espaces, d'air pur, de liberté...
Premier amour, premiers baisers tendres et subtils ...

(Jean-Claude Brinette)

  Nouveau : la version animée PPS de Jacqueline Zauli :
Animation : L'été
(Cliquez sur le lien pour démarrer l'animation) 

 

Le lac blanc dans les Vosges en été

 
Retour à la page d'index